Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Archives

2009-07-31T07:13:00+02:00

Prov 1 : 25 à 28

Publié par sulamite -


Vous avez rejeté tous mes conseils
et vous n’avez pas voulu de

mes avertissements.
C’est pourquoi,

lorsque le malheur

fondra sur vous, je rirai,
quand la terreur vous saisira,

je me moquerai.
Quand l’épouvante,

comme une tempête, viendra sur vous,
que le malheur fondra sur vous

comme un ouragan,
et que la détresse et l’angoisse

vous assailliront,
alors ils m’appelleront,

mais je ne répondrai pas.
Ils me chercheront,

mais ne me

trouveront pas


°°°

 


 


2009-07-31T06:57:00+02:00

La plénitude....(5)

Publié par sulamite -






Tout est réalité,

tout est travail de coeur

Au lieu des cris de vantardise,

il y a l’eau répandue —

symbole saisissant et expressif

d’une faiblesse absolue

d'une vie livrée

En un mot,

l’homme prend sa vraie place;

et cela, nous le savons, est un signe

que Dieu va prendre

la Sienne.

Ce grand principe traverse,

comme un merveilleux fil d’or,

tout le long de l’Écriture,

tout le long de l’histoire du peuple de Dieu,

tout au long de l’histoire des âmes

. Il est condensé

dans cette expression si brève,

mais de si vaste portée :



«la repentance et la rémission

des péchés»

Luc 24:47



La repentance

est la vraie place de l’homme.

La rémission des péchés est la

réponse de Dieu.

La repentance exprime

que le vase se vide;

la rémission des péchés

exprime la plénitude

de Dieu



Quand les deux

se rencontrent, tout est réglé.



Ceci est présenté

d’une façon très saisissante

dans la scène de ce chapitre 7.

Israël ayant pris sa

vraie place,

Dieu est libre d’agir en leur faveur.

Ils ont confessé

être eux même comme de l’eau

répandue sur la terre,

totalement impuissants et indignes.

C’est tout

ce qu’ils avaient à dire

d’eux-mêmes, et cela suffisait.

Dieu peut maintenant

entrer en scène et s’occuper

des Philistins rapidement.

«si Dieu est pour nous, qui sera

contre nous ?»



«Et Samuel

prit un agneau de lait,

et l’offrit tout entier à l’Éternel

en holocauste;

et Samuel cria à l’Éternel

pour Israël;

et l’Éternel l’exauça.

Comme Samuel offrait l’holocauste,

les Philistins s’approchèrent pour

livrer bataille

à Israël»



Combien peu ils connaissaient

Celui qu’ils venaient combattre,

qui allait à leur rencontre !



«Et l’Éternel fit tonner

ce jour-là un grand tonnerre

sur les Philistins,

et les mis en déroute,

et ils furent battus devant Israël…

et Samuel prit une pierre,

et la plaça entre Mitspa

et le rocher,

et il appela son nom Ében-Ézer

(la pierre de secours),

et dit :

l’Éternel nous a secourus

jusqu’ici».



Quel contraste

entre les grands cris d’Israël

poussés au chapitre 4

et le tonnerre de l’Éternel

au chapitre 7 !

Les premiers n’étaient que

prétention humaine;

le second, la puissance divine.

Ceux-là avaient été

aussitôt suivis

d’une humiliante défaite;

celui-ci,

d’un splendide triomphe.



Les Philistins

ignoraient ce qui s’était passé —

l’eau répandue,

les pleurs de repentance,

l’offrande de l’agneau,

l’intercession sacerdotale.

Que pouvaient

connaître des Philistins incirconcis

de ces précieuses

réalités ?

Rien.



Quand la terre frémissait

sous les cris d’orgueil d’Israël,

ils pouvaient se

rendre compte

de ce qui se passait.

Les hommes du monde

peuvent comprendre et apprécier

l’auto satisfaction et la confiance en soi;

mais voilà justement ce qui

repousse Dieu.



À l’opposé,

un coeur brisé, un esprit contrit,

un esprit humble,

voilà ce qui fait son plaisir.

Quand Israël a pris

cette place d’abaissement,

la place du jugement de soi-même

et de la confession,

alors on entend le tonnerre de l’Éternel,

et les armées des Philistins

sont dispersées et confondues.

La plénitude de Dieu

attend toujours que le vase soit vide.

Vérité précieuse et bénie!

Puissions-nous entrer

plus entièrement

dans sa profondeur, sa plénitude,

sa puissance et son

étendue!

 

 


 


2009-07-30T07:36:00+02:00

Prov 1 ; 20- 24

Publié par sulamite -


 

La Sagesse crie bien haut

dans les rues,
sa voix résonne sur les

places publiques.
Dominant le tumulte, elle appelle.
Près des portes de la ville

elle fait entendre

ses paroles,

disant :


 



Jusqu’à quand,

stupides,

vous complairez-vous à des sottises ?
Et vous, moqueurs,

jusqu’à quand prendrez-vous plaisir

à vous moquer ?
Et vous, insensés,

jusqu’à quand détesterez-vous

la connaissance ?
Écoutez mes avertissements,
voici : je répandrai sur vous

mon Esprit
et je vous ferai connaître

mes paroles.
24 J’ai appelé et vous m’avez résisté,
j’ai tendu la main

et personne n’y a prêté

attention.


 

2009-07-30T07:06:00+02:00

La plénitude....(4 )

Publié par sulamite -


1 Samuel 7



Nous allons trouver

ce qu’est un vase vide,

et, comme toujours,

la plénitude de Dieu attendant

une telle condition.



«Et il arriva que

, depuis le jour où l’arche demeura

à Kiriath-Jéarim,

il se passa un long temps, vingt années;

et toute la maison d’Israël

se lamenta après l’Éternel».



Dans les chapitres 5 et 6,

nous voyons que les Philistins

ne pouvaient pas subsister avec l’Éternel.

Au chapitre 7,

nous voyons qu’Israël ne pouvait pas

subsister sans Lui.

C’est bien frappant et instructif

. Le monde ne peut pas supporter l’idée

même de la présence de Dieu.

On le voit dès la chute,

en Genèse 3.

L’homme s’enfuit loin de Dieu

avant même que Dieu ne le chasse

du jardin d’Éden.

Il ne pouvait supporter

la présence divine.



«J’ai entendu ta voix dans le jardin,

et j’ai eu peur, car je suis nu,

et je me suis caché».



Il en a toujours été ainsi,

dès lors et jusqu’à aujourd’hui.

Comme quelqu’un l’a dit :

«si vous pouviez mettre un homme inconverti

dans le paradis,

il ferait son possible pour quitter

les lieux au plus vite».

Combien c’est parlant !

Quelle marque sur toute la race humaine,

et quelle preuve de la profondeur

de la dépravation morale

où peuvent sombrer les membres de cette race !

Si un homme ne peut pas supporter

la présence de Dieu,

où peut-il être à l’aise ?

et de quoi n’est-il pas capable ?

Question importante et solennelle !

Puis

«toute la maison d’Israël

se lamenta après l’Éternel».



Vingt années,

longues et tristes

, se sont écoulées sans

le sentiment béni de sa présence;

«et Samuel parla

à toute la maison d’Israël, disant :

si de tout votre coeur

vous retournez à l’Éternel,

ôtez du milieu de vous les dieux étrangers,

et les Ashtoreths,

et attachez fermement votre coeur

à l’Éternel, et servez le lui seul, et IL» —

non pas l’arche —

«vous délivrera de la main des Philistins.



Et les fils d’Israël ôtèrent

les Baals et les Ashtoreths,

et servirent l’Éternel seul.

Et Samuel dit:

Assemblez tout Israël à Mitspa,

et je prierai l’Éternel pour vous.

Et ils s’assemblèrent à Mitspa,

et ils puisèrent de l’eau

et la répandirent devant l’Éternel;

et il jeûnèrent ce jour-là,

et dirent là :

Nous avons péché contre l’Éternel»

7 : 2 à 6

Quelle différence

avec l’état de choses présenté

au chapitre 4.

Ici, les vases sont vides,

prêts à recevoir la plénitude de Dieu.

Il n’y a pas de vaines prétentions,

ni recherche

de moyens extérieurs

de salut.



°°°

 

 


 




2009-07-29T07:12:00+02:00

Prov 1 17 à 19

Publié par sulamite -


 

Prov 1 17 – 19

 

Mais il est vain de vouloir

tendre un filet
pendant que

tous les oiseaux t’observent
En vérité,

c’est pour répandre leur propre sang

que ces gens-là dressent

des embûches,
c’est à eux-mêmes

qu’ils tendent des pièges.
C’est à cela qu’aboutiront

tous ceux qui cherchent à s’enrichir

par des voies malhonnêtes :
un gain mal acquis

fait périr celui qui

le détient.


2009-07-29T07:06:00+02:00

la plénitude de Dieu pour des vavses vides (3 )

Publié par sulamite -



Vous serez

saints car je suis saint



C’est une vérité

fondamentaleet merveilleuse

qui doit être retenue fermement

et confessée avec révérence.

Il ne faut jamais l’abandonner.

Mais considérons un peu

ce qu’il advint de l’arche au pays des Philistins.

C’est tout à fait solennel et instructif.

Israël avait failli de façon évidente

et avait péché honteusement.

Ils s’étaient montrés totalement indignes

de l’arche de l’alliance de l’Éternel;

et les Philistins avaient posé

leurs mains incirconcises sur elle,

se permettant carrément de l’introduire

dans la maison de leur faux dieu,

comme si l’Éternel Dieu d’Israël

et Dagon pouvaient co-habiter !

Quelle présomption blasphématoire !

Mais la gloire

qui s’en était allée d’Israël

était revendiquée dans les ténèbres

et la solitude du temple de Dagon.

Dieu sera Dieu,

même si son peuple fait défaut.

En conséquence nous voyons

que quand Israël a entièrement failli

à garder l’arche de Son témoignage,

et l’a laissée passer dans les mains des Philistins, —

quand tout est perdu

dans les mains de l’homme, —

alors la gloire de Dieu brille en puissance

et en splendeur :

Dagon s’écroule,

et toute la terre des Philistins

tremble sous la main de l’Éternel.

Sa présence leur devient intolérable,

et ils cherchent à s’en débarrasser au plus tôt.

Il était démontré de manière irrécusable

l’impossibilité absolue pour l’Éternel

et les incirconcis de marcher ensemble.

Il en était ainsi, il en est ainsi,

il en sera toujours ainsi.


«Quel accord de Christ avec Bélial ?...

et quelle convenance

y a-t-il entre le temple de Dieu

et les idoles ?»

2 Cor. 6:15


. Aucun, en tout état de cause.

 

°°°

 



2009-07-28T07:24:00+02:00

Prov 1 : 8-16

Publié par sulamite -


Mon fils,
 sois attentif à l’éducation
 que tu reçois de ton père
et ne néglige pas
l’instruction
 de ta mère,
 car elles seront
comme une belle couronne
sur ta tête
et comme des
colliers à ton cou.

  Mon fils,
si des gens malfaisants
veulent t’entraîner,
ne leur cède pas.
S’ils te disent :
 « Viens avec nous,
dressons une embuscade
 pour tuer quelqu’un,
tendons, pour le plaisir
 un piège à l’innocent :
  nous l’engloutirons tout vif
 comme le séjour des morts,
il disparaîtra tout entier
comme ceux qui descendent
dans la tombe.
  Nous ferons main basse
sur un tas d’objets précieux,
nous remplirons nos
maisons de butin.
Tu en auras ta part avec nous,
nous ferons tous
 bourse commune. »





  Mon fils,
 ne te mets pas en route
 avec ces gens-là,
évite d’emprunter
 les mêmes chemins qu’eux,
16 car leurs pieds se précipitent vers le mal,
ils ont hâte de répandre
 le sang
.
°°









Girl Gift Template by Ipietoon Blogger Template | Gift Idea - Hébergé par Overblog