Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

2017-08-31T07:01:53+02:00

Théophile

Publié par sulamite -

 

Après
avoir dépassé 
notre ego, après
 avoir dépassé le texte, 
il faut dépasser la communauté
de ceux qui ont assuré la
 transmission, pour 
rejoindre ce qui 
est le cœur
même
des textes,
ces événements
qui sont « à l’origine »
Se rappeler qu’il y a un au-
delà de la communauté des témoins, un au-delà de
 l’Eglise qui est constituée par 
ceux qui ont été interpellés par ces
événements :il ne faut pas faire de 
l’Eglise le point final de notre 
quête. Il s’agit  d’être
Théophile et non 
Ecclésiophile.
Aucun 
groupe
ne pouvant
 prétendre détenir
 l’intégralité de la vérité,
aucun ne peut donc prétendre à
l’universalité. Aucun humain 
n'est Dieu, la Bible n’est
 pas Dieu, l’Eglise 
n’est pas 
Dieu. 
 

Théophile


 

Dieu

est au-

delà, discernable

dans les actes, dans

les événements qui ont lieu

 « parmi nous ».

Pour

rejoindre

Dieu, pour 

devenir l’ami

de Dieu,  comme

Abraham dont Jacques

dit,qu’il était l’ami

de Dieu (Jc 2/23) :

il faut quitter

ses

certitudes

personnelles,

son imaginaire,

ses idées familières ,

sa « culture biblique »

qui tient lieu de patrie, de lieu

de naissance,de havre de

paix, de bulle dans

laquelle on

s’enferme.

Il faut

quitter son

pays,être en

marche , se laisser

guider et accepter

d'être pèlerin

sur la

terre

 

 

2017-08-30T06:52:52+02:00

Théophile

Publié par sulamite -

Luc

1:1à4

Théophile, 
c’est, en grec,
 celui qui aime Dieu.
 Théophile est l’ami de
 Dieu, toute personne qui
 cherche une intimité avec Dieu. 
La première étape, c’est

de distinguer Théophile
d’Egophile, celui
qui pense qu’il
 n’a besoin 
de 
personne
d’autre pour
 savoir qui est
Dieu. Luc annonce
que la connaissance 
de Dieu ne peut pas 
se faire uniquement par
 une introspection, ni par 
l’étalage de ses idées 
personnelles. Il 
faut sortir de
 ses 
schémas
 personnels
 et se confronter
au texte biblique, qui
 n’est pas notre propre 
production.Cette première 
étape, qui nous invite à ne 
pas devenir Egophile, nous met
 sur la voie d’un apprentissage qui
 a besoin de savoirs et de 
connaissances qui ne 
se résument pas
 à ce que je
 sais ou 
ce
 que
 j’imagine 
savoir. Tout 
apprentissage
a besoin de

l’extérieur. 


 

Théophile

 

Mais

on ne peut

pas vivre non

plus le nez sur un

livre,fût-ce la Bible.

La vie véritable ne

consiste pas à

s’enfermer

dans un

livre.

Car la

Bible ne

tombe pas

du ciel. Il y a

des hommes, des

femmes, aux prises avec

la vie, qui témoignent de leurs

questions, de leurs problèmes,

des chemins qu’ils ont

empruntés.Luc

mentionne

que

le

texte

qu’il écrit

est le résultat

de la transmission

faite par ceux qui ont

été des témoins oculaires.

Luc n’a pas vu Jésus. Il n’était

pas là au moment des faits qu’il

va raconter. L’évangile n’est

donc pas un témoignage

direct. La Bible n’est

donc ni la parole

de Dieu telle

quelle, ni

un

récit

contenant

tous les détails

de ce qui s’est

passé. Il ne s’agit

donc pas d’être Bibliophile,

mais bien Théophile. Luc nous

renvoie au-delà des versets

qui sont des traces

du divin croisant

l’histoire de

l’humanité

...

 

 

2017-08-29T08:38:27+02:00

question...

Publié par sulamite -

 

La 
religion 
oppresse. 
Par nature, aurait-
on envie de dire. Mais 
Jésus, lui, été un libérateur
 de la femme. Nul ne peut contester 
qu’elles furent nombreuses à le
 suivre. Jusqu’au bout, jusqu’
au tombeau. Alors même
 que les hommes, ces 
champions de la foi,
 avaient fui ou, 
pire, renié le 
maître. 
Mais
 si 

 

question...


les 
religions 
oppressent – 
hommes et femmes 
d’ailleurs – pour assouvir
 leur soif de pouvoir, la
 foi, elle, puisant
 à la source des 
Écritures, 
libère. 
 

2017-08-28T06:48:19+02:00

étude interactive

Publié par sulamite -

 

Voilà
 pourquoi 
je vous dis: Ne 
vous inquiétez pas 
pour votre vie de ce que
 vous mangerez, ni pour votre 
corps de quoi vous le vêtirez. La vie
 n'est–elle pas plus que la nourriture, et le 
corps plus que le vêtement? Regardez 
les oiseaux du ciel: ils ne sèment
 ni ne moissonnent, ils 
n'amassent point 
dans 
des
 greniers; 
et votre Père 
céleste les nourrit!
 Ne valez–vous pas beaucoup 
plus qu'eux?Et qui d’entre vous
 peut, par son inquiétude, prolonger
 tant soit peu son existence? Et du vêtement, 
pourquoi vous inquiéter? Observez les lis
 des champs, comme ils croissent: il
s ne peinent ni ne filent,et je vous
 le dis, Salomon lui–même, 
dans toute sa gloire, n'a
 jamais été vêtu 
comme l'un 
d'eux!
 Si 
Dieu
 habille 
ainsi l'herbe 
des champs, qui 
est là aujourd'hui et 
qui demain sera jetée au 
feu, ne fera–t–il pas bien plus 
pour vous, gens de peu de foi!Ne 
vous inquiétez donc pas, en disant: 
Qu'allons nous manger? 
Qu'allons nous boire?
 de quoi allons nous
 nous vêtir?
tout 

cela,

les païens

le recherchent

sans répit.Il sait bien,

votre Père céleste, que

vous avez besoin de toutes

ces choses. Cherchez d’abord

le Royaume et la justice de Dieu,

et tout cela vous sera donné par 

surcroît. Ne vous inquiétez 

donc pas pour le lendemain

:le lendemain s'inquiétera 

de lui–même. A

chaque jour

suffit sa

peine.


 

 

étude interactive

 

Comptez 
le nombre de
 fois ou apparaissent
 le verbe " s'inquiéter " et
 le mot " inquiétude ". 
Listez les sujets d'inquiétude. 
Relevez dans ce texte tout ce qui 
se rapporte au thème du corps 
(manger, boire, vêtir,...)
selon vous quel est 
le message
apporté par 
Jésus ? 

lister

les arguments

utilisés. Vous semblent

ils convaincants ?

Quelles caractéristiques

de Dieu mettent ils

en évidence ?


Bonne 
étude !

 

 

2017-08-27T08:13:01+02:00

&

Publié par sulamite -


Voilà

pourquoi

je vous dis :

Ne vous inquiétez

pas pour votre vie de

que vous mangerez, ni

pour votre corps de quoi

vous le vêtirez. La

vie n'est-elle

pas plus

que

la

nourriture,

et le corps plus

que le

vêtement ?

Mt 6;25

Jusqu'au

v 34 Ce texte

 fait une large

 place au corps et 

à ce dont le corps a 

 pour vivre. Ces besoins 

sont légitimes. Le corps est 

 valorisé. C'est l'attitude

 de l'être humain -son

 inquiétude, son

 souci- qui 

pose 

problème

Le mépris du 

corps n'a pas de

racines bibliques. 

Il vient d'une pensée 

philosophique -reprise 

et d'une certaine manière

assimilée plus tard par 

la théologie- qui a

 compris le corps 

comme prison 

de l'âme, 

 ce

&

qui
empêche
l'âme de rejoindre
le divin. Par contre,
les évangiles et plus
généralement les textes
de la Bible sont profondément
ancrés dans la réalité la plus
quotidienne des personnes
à qui ils s'adressent. La
foi  qui est mise en
récit dans ces
textes n'est
pas
un
discours
spiritualiste,
une fuite de la
condition humaine.
Au contraire, les auteurs
ramènent le lecteur à la réalité
toute humaine de l'existence.
Le texte ne survalorise
pas non plus le corps
 Il invite à le situer
à sa juste
place.
 

2017-08-27T06:45:31+02:00

&

Publié par sulamite -

 

 

Voilà

pourquoi

je vous dis :

Ne vous inquiétez

pas pour votre vie de

que vous mangerez, ni

pour votre corps de quoi

vous le vêtirez. La

vie n'est-elle

pas plus

que

la

nourriture,

et le corps plus

que le

vêtement ?

Mt 6;25

Jusqu'au

v 34 Ce texte

 fait une large

 place au corps et 

à ce dont le corps a 

 pour vivre. Ces besoins 

sont légitimes. Le corps est 

 valorisé. C'est l'attitude

 de l'être humain -son

 inquiétude, son

 souci- qui 

pose 

problème

Le mépris du 

corps n'a pas de

racines bibliques. 

Il vient d'une pensée 

philosophique -reprise 

et d'une certaine manière

assimilée plus tard par 

la théologie- qui a

 compris le corps 

comme prison 

de l'âme, 

 ce

 

 

 

 

&

 

qui

empêche

l'âme de rejoindre

le divin. Par contre,

les évangiles et plus

généralement les textes

de la Bible sont profondément

ancrés dans la réalité la plus

quotidienne des personnes

à qui ils s'adressent. La

foi  qui est mise en

récit dans ces

textes n'est

pas

un

discours

spiritualiste,

une fuite de la

condition humaine.

Au contraire, les auteurs

ramènent le lecteur à la réalité

toute humaine de l'existence.

Le texte ne survalorise

pas non plus le corps

 Il invite à le situer

à sa juste

place.

 

 

mot grec

traduit ici pa

r " s'inquiéter " veut

encore dire " être préoccupé,

être en souci pour ". Ce

verbe revient comme

un leitmotiv dans

le texte de

Matthieu

aux versets 27

,28,31 et même 2

fois au verset 34. C'est

dire son importance. Le texte

nomme clairement plusieurs objets

d'inquiétude, puis il travaille à

libérer ses auditeurs de

l'inquiétude qui les

mine. Le texte

n'invite pas

à

l'insouciance,

mais à une confiance

qui fait une place à la promesse

de Dieu. 
 

Girl Gift Template by Ipietoon Blogger Template | Gift Idea - Hébergé par Overblog