Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Archives

2010-11-28T08:25:00+01:00

enfants abusés : comment s'en sortir

Publié par sulamite -

 

 

Se libérer

de la souffrance : comment

s’en sortir

 

 

 

Il est d’abord

important de signaler

qu’il n’y a pas une seule façon de

s’en sortir : chaque corps va « choisir »

ses propres symptômes physiques pour exprimer

sa souffrance, chaque âme va trouver ses

propresmots et/ou signes non-dits

(comme la boulimie, par exemple)

et attendre le temps

qu’il lui faut pour

exprimer sa

souffrance.

Ce qui suit

ne sont donc que 

des pistes théoriques

et des généralités…

 

 

Mais

pourquoi attendre

parfois des années après

la cessation des attouchements

avant de parler ? A quoi cela sert-il encore ?

  Comme déjà dit plus haut, une grande part

du poids que représente le viol infantile

est la honte, la culpabilité qui oblige

l’enfant à s’enfermer dans

le mutisme.

Mais

le corps

trouve toujours

le moyen d’exprimer

la souffrance et le fait par une

multitude de symptômes physiques décrits

plus haut. Bien sûr, il faut pourça que ceux qui

reçoivent la parole et quireprésentent la loi,

croient en cette parole révélée.

Pour l’enfant qui a fait

l’effort de parler

, l’effondrement

est total

si les hommes

de loi émettent directement

des doutes et/ou parlent d’affabulation

ou de mythomanie ((ou pseudologia phantastica),

type de mensonge dans lequel la personne

semble croire à la réalité de sa

production créative

imaginaire

et agit

partiellement

ou complètement avec elle.)

  Et même si la parole est bien reçue,

la souffrance de l’enfant est encore là,mais

puisque cette souffrance et son expression ont été

en quelque sorte « légalisées » et en tout cas autorisées,

l’expression par les symptômes physiques s’estompe.

Mais la victime peut vite retomber dans le

mutisme et les symptômes physiques,

si elle subit des pressions

(par exemple dans

la famille, la

mère

pourrait inciter

son fils à se rétracter

dans un cas d’inceste paternel

pour sauver son mari et garder

la famille unie).


Les buts

d’une thérapie

 

 

Construire

l’estime de soi :

le thérapeute devrait

aider la victime à se construire

une estime de soi forte. Cela devrait se faire

en assurant le patient qu’il est une personne

unique, de valeur et précieuse comme tout

être humain d’ailleurs. Puisque souvent

le patient a appris bien malgré

lui que pour être apprécié

d’un adulte et/ou

d’un de ses

parents

dans le cas

d’un inceste,il devait

passer par la sexualité,

le thérapeute devrait faire

comprendre au patient aussi que

d’obtenir l’estime de quelqu’un ne doit

pas forcément passer par la sexualité,

que pour être aimé, il ne doit pas forcément

s’offrir et que c’est à lui de choisir avec

qui partager sa

sexualité.

 

 

Encourager

l’expression des

émotions :


le thérapeute

doit encourager l’expression

des émotions pour que le patient,

libéré de son fardeau, puisse enfin réapprendre

à communiquer sans avoir l’impression

« que l’abus est marqué sur son front »

ou « qu’il se doive de jouer la comédie,

de mentir tout le temps »,

comme beaucoup

de victimes le

croient.

 

 

Exprimer

la colère :

  la colère est

un processus de défense

contre une perte ; intérioriser sa colère

est un processus autodestructeur et/ou suicidaire.

Quand de tels comportements sont détectés,

comme des tentatives de suicide répétées,

de l’automutilation, abus de drogue

ou d’alcool, l’intervention médicale

psychiatrique et la

médicalisation

deviennent

nécessaires.

 

 

Culpabilité,

humiliation :

la culpabilité

est une réaction qui

est toujours ressentie par

la victime de viol infantile et

la dépression est l’expression la plus

nette de cette culpabilité. Le thérapeute doit

donc aider la victime à prendre en charge

sa vie passée et lui montrer que

sa situation n’est pas

sans issue.

 

 

Normaliser

la victime : 

les patients

ont presque toujours

une image de soi négative

qu’ils expriment en disant :

« je me sens bizarre ».

Il faut

impérativement

que le thérapeute replace

la victime dans la zone positive

de sa personnalité et ainsi l’aide à construire

une image plus positive de soi pour peut-être

l’aider à se reconstruire une vie sociale

et/ou professionnelle saine

et équilibrée.

C’est ainsi

que le patient ne dira

plus « je me sens bizarre »

mais plutôt quelque chose comme

« je suis comme tout

le monde ».

°°

 


 


 

 

2010-11-27T09:10:00+01:00

enfants abusés

Publié par sulamite -

 

 

 

 

 

Le

secret :

le moteur de tous les

viols infantiles et de l’inceste

en particulier

 

 

Dans

le silence,

l’enfant se fait en

quelque sorte « complice »

de l’agresseur. Ce silence est engendré

par la honte et la culpabilité mais aussi par la

crainte de perdre l’agresseur si celui-ci est proche,

dans des cas d’inceste par exemple (le père incestueux

peut alors dire: « Ne dis rien à personne, sinon papa va aller

en prison ! »). Et ce silence est obsédant et peut perdurer

sur des années, tel un fantôme, même après la

cessation des actes et/ou l’éventuelle

incarcération de l’agresseur.

 La révélation du secret

est souvent très

difficile,

voire

impossible

car l’enfant sait qu’on ne

le croira pas, fait qui est souvent

accentué par l’agresseur

lui-même.

 

 

Mais

s’il y a parole,

ce sera souvent grâce

au contact d’enfants normaux.

L’enfant abusé verra alors que tous les

enfants ne vivent pas ce qu’il vit. Son sentiment

d’anormalité par rapport à ce qu’il vit sera alors renforcé.

Dans les cas d’inceste, par exemple, il pourra constater

que les parents de son copain ne touchent pas leur

enfant ’un peu trop près et/ou là où il

ne faut pas. La parole passe alors

souvent par un autre enfant,

et puisque celui-ci

n’est pas

enfermé

dans cette logique

de culpabilité-honte-silence

, il pourra alors dénoncer la souffrance

de son copain à ses parents, professeurs ou éducateurs.

Il faut encore que tout ce monde ait la clairvoyance

et la formation nécessaires pour accepter

cet aveu fait par la victime même ou

une tierce personne et que

celui-ci puisse faire son

chemin

vers les services

sociaux et/ou la magistrature.

Mais ce chemin peut être long et/ou

être interrompu à cause des

divergences de certains

protagonistes

°°°

 

 

 

 

 

2010-11-26T11:20:00+01:00

LE VIOL INFANTILE : PIRE QUE LE MEURTRE ?

Publié par sulamite -

 

 

 

L’enfant

est normalement

aimé de ses parents d’un

amour tendre et protecteur.

Il ne connaît que la tendresse et n’est

pas encore prêt à vivre et à ressentir l’amour objectal,

c’est à dire l’amour passion éprouvé entre deux

adultes qui est toujours une ambivalence

entre l’amour et la haine.

En pratiquant

l’inceste,

on fait ressentir

« de force » cette agressivité

à l’enfant. On casse donc le schéma

et l’évolution du sentiment amoureux chez

l’enfant, ce qui revient à une mise à mort de ses

capacités amoureuses. Ainsi l’enfant n’est alors plus un

enfant, ni même un adulte, il n’a plus de place, il est

dans un non-lieu par rapport à l’amour

et à la sexualité. Mais aussi, le

désaveu des adultes

, leur déni,

leur silence par rapport

à un inceste accentuent encore cette

notion de mise à mort ou d’aliénation infantile.

 La peur est omniprésente, revient à chaque

occasion : rêves et cauchemars,

toute image évocatrice

à la télévision

ou autre,

devant tout homme

. Mais surtout, la victime a peur

de sa propre peur ce qui la rend sans

défense dès que les premières

intentions de son agresseur

surviennent.

La honte

pour deux, pour

soi-même, bien sûr, mais

plus paradoxalement pour

son agresseur. Cette honte est d’autant plus

incompréhensible qu’elle est totale, sans

rémission. Les tentatives

de l’entourage

de faire

comprendre à la

victime que ce n’est pas

à elle d’avoir honte sont vaines

et exacerbent même ce sentiment.

Cette honte est parfois à l’origine d’une

minimalisation de l’agression subie (minimalisation de

la fréquence, gravité, géographie corporelle agressée, etc.).

La honte et le dégoût d’un corps souillé qu’aucune

toilette ne peut purifier.

La culpabilité

est très

forte

et omniprésente

et les tentatives de

l’entourage d’aller à l’encontre

de cette culpabilité sont là aussi totalement

vaines. Car cette culpabilité fait partie d’une recherche

de faute, de raison (« Pourquoi moi ? »),

même si cette recherche est

mal orientée.



 Le plaisir

est, logiquement,

assez rarement évoqué

chez l’enfant, il est bloqué dans la chair.

Et c’est par l’explosion de cette émotion et de

toutes les émotions, que peut enfin aussi

exploser le refus de l’agresseur.

Le plaisir représente aussi

une excuse malvenue

souvent utilisée

par les agresseurs

alors qu’on sait que son acte

n’avait pas pour ambition de procurer

un hypothétique plaisir à l’enfant, mais bien

uniquement de satisfaire son

plaisir égoïste et

dévastateur.

 

 

Les

réactions

de l’enfant au moment

de l’agression renvoient toujours au désert

des mots. L’organisme tout entier, sidéré dans l’immobilité,

peut aller jusqu’à la simulation du sommeil ou

l’enfouissement dans la torpeur. Le mutisme,

la rareté des larmes et cette chair muette,

empêchent donc l’accès à cette

souffrance et ce chaos

intérieur.

 

 

Les

symptômes corporels

sont absents ou variés et multiples.

Il est à noter que ces symptômes corporels

apparaissent aussi avec d’autres malaises psychologiques

et/ou physiologiques. Ceux-ci ne sont donc pas une

preuve qu’il y ait agression sexuelle

infantile, mais plutôt que l’enfant

éprouve un malaise

quelconque

assez

profond.

Voici la liste non

exhaustive de ces symptômes :

 

 

-           maux de tête

-           maux de ventre

-           démangeaisons

-           prurit génital

-           apathie (indolence, inertie)

-           excitation

-           fous rires frénétiques

-           insomnie ou hypersomnie

(augmentation pathologique du temps de sommeil)

-           cauchemars et conduite somnambulique

-           énurésie

-           troubles du tube digestif

-           anorexie (maladie psychique observée

essentiellement chez la jeune fille,

caractérisée par un refus

de se nourrir

dû à une

peur intense de prendre

du poids ou de devenir obèse et à une image

déformée de son propre corps. Ce trouble

du comportement alimentaire

est associé à un

amaigrissement et

à un arrêt des

règles.)

et boulimie

(trouble du comportement

alimentaire d’origine généralement psychologique,

caractérisé par la consommation de grandes quantités

de nourriture survenant le plus

souvent par

crises)

-           automutilation (mutilation sur soi-même,

volontaire ou résultant d’un

trouble mental)

-           dépression

nerveuse générale (trouble mental caractérisé

par des sentiments de découragement,

de culpabilité, de tristesse,

d'impuissance et

de désespoir

. Contrairement

à la tristesse normale

ou au chagrin causé par la perte

d'un être cher, la dépression clinique

est une tristesse persistante et profonde,

sans raison apparente. Elle peut

s'accompagner de divers

symptômes,

troubles du sommeil

et de l'appétit, perte de l'esprit

d'initiative, autopunition, retrait social,

inactivité et perte du

plaisir.)

 

 

L’école

est également

un terrain d’observation :

la descente

en flèche des résultats

scolaires dès les premières

agressions ou au contraire l’implication

frénétique dans le travail scolaire pour compenser

un corps souillé et vide de toute joie de vivre

par une grosse tête bourrée de savoir,

peut signifier l’agression sexuelle

enfantine, mais, encore une fois,

cela peut signifier tout

autre chose.

 

 

Beaucoup

d'enfants se dissocient

de leur corps pendant l'acte. Ce qui peut

amener à des troubles de mémoire

et à des multiples

personnalités.



LAURENT HECK

 

 


 

 

 


 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

2010-11-23T07:38:00+01:00

aveugles

Publié par sulamite -

 

 

 

 

 

 

Le

Christ parle :

"si vous parlez avec un homme

qui est un aveugle né au sujet de différentes

couleurs : rouge, bleu, jaune, et leurs

variations,il n'a aucune conception

de leur gloire et beauté,

et il ne peut pas

correctement

les évaluer

par ce

qu'il

sait d'elles ;

il sait que leurs noms

sont différents, c'est vrai, mais

il pourra jamais avoir une véritable idée des

diverses couleurs jusqu'à ce que ses

yeux soient ouverts.

En fait,

les couleurs

sont tout à fait éloignées

de son expérience ;il en est de même

avec les yeux de l'esprit. Un homme peut être aussi

instruit que possible ; mais jusqu'à ce qu'il ait reçu

sa vue spirituelle il ne peut pas me

connaître, ni voir ma gloire, ni

comprendre que je suis

l'incarné,

Dieu. "

 

 


2010-11-22T08:06:00+01:00

petite histoire de roi

Publié par sulamite -

 

 

 

 

"Il y a

quelques années

au Tibet j'ai entendu une

histoire au sujet d'un roi qui souhaitait envoyer

un message à son peuple. Il voulu confié la course à

ses domestiques, mais ils ne la feraient pas comme

il l'eut souhaité. Le roi, qui aimait ses sujets,

se résolut à leur porter le message

lui-même afin d'être

convaincu de leurs

difficultés.

Il ne

pouvait pas

y aller en tant que roi,

parce qu'il voulait que ses sujets

lui parlent de toutes leurs douleurs et de tout

ce qui les affligeaient. Ainsi il changea ses vêtements,

au lieu de mettre ses habits royaux, il s'habilla comme

un pauvre homme. Alors il s'en alla parmi ces

personnes et leur dit: "J'ai été envoyé par

le roi afin de me renseigner

sur toutes vos difficultés. "

Les pauvres et les

affligés eurent

confiance

en lui

et lui dirent

toutes leurs inquiétudes,

et il vit comment il pourrait les aider

. Mais il y avait également quelques personnes

fières qui ne pouvaient pas croire qu'un si pauvre homme

était vraiment le messager du roi, ainsi ils étaient

grossiers avec lui et le chassèrent. Plus tard,

le roi vint à ses sujets à la tête de son

armée et en grande pompe royale,

et le peuple pouvait à peine

le reconnaître et croire

que c'était la

même

personne.

Ils dirent : "Alors il

était un pauvre homme et

maintenant il est roi." Les fiers qui

l'avaient dédaigné furent punis et jetés

en prison, mais ceux qui avaient été bon avec lui furent

honorés et soulagé. Néanmoins, en est il de même avec

le Verbe de la Vie qui est allé vers les hommes ;

ces personnes n'ont pas vu sa gloire, et

elles l'ont crucifié. Mais les jours

viendront où nous le verrons

dans sa gloire, et nous

saurons

qu'il est le

même Jésus Christ

qui a vécu comme un pauvre

homme durant trente trois

années sur cette

terre."

 

SSSingh

 

 


 

 

 


2010-11-21T08:22:00+01:00

texte Sadhu sundar singh

Publié par sulamite -

 

 

 

 

"En Christ

j'ai trouvé ce que

l'hindouisme et le bouddhisme

ne pouvaient pas me donner, paix et joie en ce monde

. Les gens ne croient pas, parce qu'ils sont étrangers

à cette expérience. Une fois, j'errais dans

l l'Himalaya, dans la région des neiges

et glaces éternelles,

je découvris des

sources

d'eau chaude,

et j'en parlais à un

de mes amis. Il ne voulait

pas me croire. 'Comment peut il y avoir

des sources chaudes au milieu de la glace et de la

neige?' Je lui dis : 'Viens, plonge tes mains dans

l'eau, et tu verras que j'ai raison.

Il vient et plongea ses mains

dans l'eau, sentit

la chaleur

et crut

Ainsi, après

qu'il eut été convaincu

par son expérience, son cerveau

a commencé à l'aider à comprendre la situation

. La foi et l'expérience doivent d'abord venir,

et la compréhension suivra.

Nous ne pouvons

pas comprendre

jusqu'à ce

que nous ayons

une certaine expérience

spirituelle, et cela vient par la prière

. C'est en priant que nous finirons par savoir

qui est le Père et qui est le Fils, nous deviendrons

certains que le Christ est tout à nous et que rien

ne peut nous séparer de lui et de son Amour.

Les tentations et la persécution

peuvent venir, mais rien ne peut

nous séparer du Christ.

La prière est la seule

manière d'avoir cette

glorieuse

expérience."

 

 

 

 


2010-11-20T08:53:00+01:00

Into the light, Eden's bridge

Publié par sulamite -

 

 

 

 

 

 

 

 

Il ya

une voix lointaine,

un cri de réveil
Pour une terre

dans la plus sombres des nuits
Et il vous appelle maintenant à

abandonner

le passé

Et à entrer dans

la lumière

Laissez le purifier votre coeur

tandis que vous le

cherchez
Et cherchez

ce qui est juste
Car là où l'obscurité régnait désormais

l'aube arrive
Lorsque vous vous déplacez

dans la lumière

 


 

 

 

 

 


Réveillez vous

Apportez votre sincères remerciements

au Seigneur

Au nom de

Jésus-Christ
Faites de la justice

et de la vérité votre objectif
Comme les enfants de

la lumière

 

 

 

 

 

 

 

Girl Gift Template by Ipietoon Blogger Template | Gift Idea - Hébergé par Overblog