Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

2019-04-30T07:43:47+02:00

oui , non, oui mais?

Publié par sulamite -

2019-04-29T07:51:23+02:00

All Souls Orchestra - Song Of Solomon Martin Smith

Publié par sulamite -

 

 

Quand

je ressens

le froid de l'hiver

 Et ce manteau de 

tristesse, je t'ai besoin

de toi devant toutes

les mauvaises

choses

qui

me secouent 

Tous les mots qui

me brisent, J'ai besoin

de toi Ne me cache pas ta présence 

Tire-moi de mes ombres,

j'ai besoin de

toi ,Bien

aimé

 

 

 

 


 

 enveloppe

moi de tes bras 

Chante moi ton chant

d'amour J'ai

besoin de

toi

Sur

les montagnes 

sur les mers Tu viens

courir  vers moi  Tout au long

des vallées À travers le noir de la nuit 

Ici ,Tu viens courir pour me tenir jusqu'à

ce qu'à ce que mon pas soit

léger et je viendrai

pour courir

vers toi 

 

 

2019-04-29T07:14:14+02:00

rencontre

Publié par sulamite -

 

Invités

à la noce

Luc 22,

1-14

 

Cette 
parabole
 met en scène 
un roi qui organise des
 noces pour son « fils. Suite au 
refus des premiers invités, « méchants 
et bons » se retrouvent invités à la noce. La 
précision est essentielle. Elle signifie que,
 désormais, ce ne sont donc plus la 
bonté/justice ou la méchanceté/injustice
 qui constituent le critère d’invitation : 
tous « bons et méchants » se 
retrouvent en effet
 invités Pourtant 
la parabole
 se
 poursuit 
par la visite 
du roi qui chasse 
de la salle de noce celui 
des convives qui n’avait
 pas « d’habit de noce » . Il est
 significatif que le critère d’exclusion 
explicitement mentionné ne soit plus la 
méchanceté ou l’injustice (et, en retour, 
le critère d’inclusion, la bonté ou 
la justice) mais bien le 
vêtement de noce.
 il est reproché

 à

l’homme
 de ne
 pas 
admettre
 qu’il a besoin 
d’être « revêtu » 
d’un autre vêtement 
que les siens propres, 
autrement dit, de ne pas se 
reconnaître dépendant d’une
 instance qui le revendique. Son 
silence atteste qu’il est replié sur lui-
même, incapable d’entrer en dialogue
 avec l’autre qui est venu à sa rencontre.
 En fait cet invité ne participe pas au 
repas de noce du « fils ». Il n’est 
pas dans le « désir » de 
l’époux

mais

 

 

rencontre

 

 dans 
le simple 
« besoin »
 de nourriture.
 Or, Matthieu ne 
cesse de dire que le repas

avec Jésus est l’opportunité pour 
qu’advienne autre chose dans l’existence 
des convives. Mais que ce repas ne 
peut être lieu de communion 
que s’il est lieu de la rencontre
 avec l’autre, lieu de 
l’expérience de 
l’altérité.


 

2019-04-28T07:53:43+02:00

Jésus et la femme adultère

Publié par sulamite -

2019-04-28T07:02:14+02:00

service des femmes

Publié par sulamite -

 

Lors

d’un débat

sur la douloureuse

question du service des

femmes, la question a été

posée par une participante.

« A quoi devriez-vous renoncer si 

un avis autre que le vôtre l’emportait

dans l’Église ? »Si la vision hiérarchique de

l’homme et de la femme devait continuer à

prédominer, j’aurais mal à l’Église. Il ne

s’agit pas seulement moi, des

autres femmes

qui

se

donnent

corps et âme

dans un ministère à la

suite de Jésus, mais il s’agit du

peuple de Dieu douloureusement

amputé de la moitié de ses dons de direction,

de la moitié de sa parole.Par amour

pour l’Église, hommes et

femmes doivent

continuer

 


 

à

dénoncer

les injustices qui

la divisent, qui la fragilisent

et qui la décrédibilisent. Femmes

concernées et hommes alliés sont appelés

à élever leurs voix ensemble pour dénoncer

ce qui, du passé et du présent, défigure

le plan de Dieu pour l’Église

et pour le

monde.

 

 

 

2019-04-27T08:00:08+02:00

Acappella "Create In Me"

Publié par sulamite -

 

Pour

avoir le

texte en français 

d'activer

 les sous

titres 

 

2019-04-26T07:25:45+02:00

où sont les femmes?et les enfants?

Publié par sulamite -

 

La

célèbre

 Cène de Léonard

de Vinci produit un réel

impact sur la plupart d’entre nous.

Nous en avons retenu la présence de Jésus

et de douze hommes même si des femmes

et des enfants s’y retrouvaient sûrement.

 Car il s’agissait probablement d’un

Seder juif traditionnel, un

événement de nature

familiale

rassemblant

des hommes, des

femmes et des enfants.

l’artiste y représente treize

hommes italiens de la Renaissance

en costume oriental dans un palais florentin

assis sur des banquettes autour de tables,

mangeant un repas de poisson et de pain

ordinaire et ce, sans la présence

de femmes et d’enfants.

Nous sommes

loin

 

où sont les femmes?et les enfants?

 

 

d’une

célébration

juive de la Pâque en

Palestine au temps de Jésus.

Nous y retrouverions plutôt Jésus

et ses disciples allongés autour d’une

table basse et mangeant un repas composé de pain

sans levain, d’agneau rôti et d’herbes amères.

Et il y aurait des femmes et des enfants

puisque le Seder est un repas familial

qui exige, selon les lois

entourant ce repas,

que des enfants

posent

des

questions

à leurs parents

sur le sens du repas

de la Pâque.Cette image

a marqué notre imaginaire

beaucoup plus que nous

ne nous ne le

réalisons

 

 

2019-04-25T07:29:56+02:00

Dieu n’est pas indifférent à nos souffrances – Témoignage Marjorie Waefler

Publié par sulamite -

Girl Gift Template by Ipietoon Blogger Template | Gift Idea - Hébergé par Overblog