Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Archives

2010-03-31T09:21:00+02:00

Prov 15 ;22

Publié par sulamite -

 

 

 

 


Quand on

ne consulte personne,

les projets échouent.

Grâce à

de nombreux conseils,

ils se réalisent.

 


2010-03-31T08:14:00+02:00

Blue; yariv goldman

Publié par sulamite -

 

 

 

 

Ex 24 : 9 

Moïse monta

avec Aaron, Nadab et Abihu,

et soixante-dix anciens d’Israël.

10 Ils virent le Dieu d’Israël;

sous ses pieds, c’était comme un ouvrage

de saphir transparent, comme le ciel

lui-même dans sa

pureté.

 

000

 

Le bleu

couleur du ciel

Porte ouverte sur

Son royaume

 

Le bleu

Couleur de la mer

Bleu pur du ciel

Profonde est la mer

7 fois plus profond est mon coeur

Une porte est ouverte sur

Son royaume

 

 

 

 

 


 

Ils sont montés sur la montagne

Pour contempler Sa face

70 d'entre eux

Ont contemplé Sa face

 

Du saphir sous ses pieds

Une flûte chante dans le vent

Une flûte de bleu

Bleue comme le ciel

Ta fiancée est magnifique

Pure

Vêtue de blanc

Ses vêtements sont bordés de bleu pur

Ses murs sont toujours devant toi

La danse de la fiancée

Est comme la danse

De deux choeurs

La danse de Sulamite

Devant les portes du ciel

Une porte est ouverte sur

Son royaume

 


 

 

 


2010-03-31T08:08:00+02:00

10 vierges (2 )

Publié par sulamite -

 

 

 



 

3.5   Pas d’huile

La prudence

des vierges prudentes se montrait

en ce qu’elles prirent de l’huile dans leurs vaisseaux

avec leurs lampes.

La folie des folles se manifestait

en ce qu’elles prirent leurs lampes sans

prendre d’huile dedans.

Les deux avaient

des lampes.

Mais ce qui faisait

la différence décisive à tous égards,

c’était s’il y avait de l’huile

ou pas.

Une idée largement

répandue dans la chrétienté est que,

dans les vierges prudentes, il faut voir une image

des chrétiens fidèles, tandis que dans les vierges folles

il faut voir des chrétiens infidèles,

et que les prudentes

attendaient le Seigneur tandis que

les folles ne le faisaient pas.

Cependant la vérité

est que toutes les vierges s’endormirent,

non pas seulement les folles.

Sur ce point, elles étaient toutes infidèles.

Non, c’était le manque d’huile

qui différenciait les vierges folles

des vierges prudentes,

et qui fut finalement

fatal aux folles.

Effectivement

quelle folie d’avoir une lampe,

mais de ne pas prendre d’huile dedans !

La ‘lampe’ parle,

comme nous l’avons déjà dit,

de la profession ; mais si ‘l’huile’ manque

à la profession de Christ, cette profession est vaine et creuse.

On peut tout à fait confesser le Seigneur extérieurement,

et pourtant ne pas avoir ‘d’huile’.

Que veut dire

le Seigneur Jésus quand Il montre

les unes en possession d’huile,

et les autres n’en ayant pas ?

Dans l’Ancien

comme dans le Nouveau Testament

, l’huile est souvent une image du Saint Esprit.

Dans l’Ancien Testament

des personnes et des objets étaient oints

en certaines occasions, mais il était

toujours fait usage

d’huile.

Par allusion

à cet usage de l’Ancien Testament,

le Nouveau Testament parle d’une onction

que les enfants de Dieu ont reçu :

« Et vous, vous

avez l’onction de la part

du Saint et vous connaissez

toutes choses »

1 Jean 2:20



C’est une façon symbolique

d’exprimer la réception du Saint Esprit,

qui est décrite ailleurs comme

le fait de sceller

Éph 1:13



Si quelqu’un entend l’évangile

et croit à cet évangile,

il sera scellé avec l’Esprit Saint

, il recevra l’onction « du Saint »,

c’est-à-dire de Christ

 

Ici, « le Saint »

veut dire Christ

. Jn 6:69 ;

Actes 3:14 ;

Apocalypse 3:7



Quand en Jean 15,

le Seigneur parle de l’Esprit Saint

en tant que consolateur,

Il dit :

« … lequel moi je vous enverrai

d’auprès du Père »

Jean 15:26

Or, il est aussi vrai

que c’est le Père qui L’envoie

Jean 15:26

et que l’Esprit Saint

vient de Lui-même

Jean 16:7, 8

Les personnes de la divinité

agissent en harmonie parfaite l’une avec l’autre.

C’est bien pour cela qu’en 2 Corinthiens 1:21, 22

le fait de sceller les croyants de l’Esprit Saint

est attribué à Dieu en tant que tel

Actes 5:32

 

« Or celui qui

nous lie fermement

avec vous à Christ et qui nous a oints, c’est Dieu,

qui aussi nous a scellés, et nous a donné

les arrhes de l’Esprit

dans nos cœurs »

2 Cor 1:21, 22



. Dans ce passage

, trois expressions sont utilisées

pour la même chose, la réception de l’Esprit Saint :

oindre, sceller, donner les arrhes

de l’Esprit dans le cœur.

Le verset suivant

du prophète Ésaïe montre clairement

que déjà dans l’Ancien Testament l’onction

était mise en relation avec l’Esprit Saint ;

c’est une prophétie sur le Seigneur Jésus :

« L’Esprit du Seigneur, l’Éternel,

est sur moi, parce que l’Éternel m’a oint

pour apporter de bonnes nouvelles

aux débonnaires »

Ésaïe 61:1 ; comp. aussi Luc 4:18-21 ;

Actes 10:38

 

3.5.1        Une forme sans vie



J’espère que nous avons vu

suffisamment clairement le sens d’avoir ou non de ‘l’huile’.

Quelqu’un qui n’a pas l’Esprit de Christ,

celui-là n’est pas de Lui

Romains 8:9

. C’est extraordinairement sérieux.

Cette personne peut avoir une ‘lampe’,

elle peut professer Christ extérieurement.

Elle peut présenter une certaine ‘forme de piété’,

mais si elle ne possède pas l’Esprit Saint,

elle en renie la puissance

2 Timothée 3:5



. Hélas !

combien de personnes

dans la chrétienté se contentent

d’une forme extérieurement

chrétienne !

Elles ne se sont

jamais souciées d’entrer

en possession

d’huile’.

Elles n’ont pas la vie divine,

ni ne possèdent pas l’Esprit Saint

qui agit en puissance

dans cette vie

. C’est cela

qui les rendrait capables

d’être prêtes pour Christ et pour Sa venue.

Et rappelons-nous encore une fois :

C’est justement le point

dont il s’agit dans notre parabole 

: être prêt pour l’Époux

quand Il vient.

Ce que le Seigneur nous présente

ici d’une manière imagée,

Il l’exprime brièvement et sans ambiguïté

dans le dernier livre de la Bible :

« Je connais tes œuvres,

que tu as le nom de vivre,

et tu es mort »

Apo 3:1



Quelle tromperie fatale

à laquelle, il faut le craindre,

se livrent des gens sans nombre

dans nos pays !

Ils ont une

profession chrétienne,

ils pensent avoir la vie de Dieu,

mais ils sont morts — morts pour Dieu,

morts spirituellement

Éph 2:1



Encore une fois,

retenons bien ceci : Les vierges prudentes

sont un symbole des vrais croyants, des enfants de Dieu.

Leur marque caractéristique est de posséder le Saint Esprit,

cette onction qui demeure en eux

1 Jean 2:27



Ils sont ainsi placés

dans une relation de vie indissoluble

avec Christ, leur Seigneur.

Par contre,

les vierges folles représentent

des professants incrédules qui n’ont pas

la vie divine, qui ne possèdent pas l’Esprit Saint

et qui sont dépourvus de tout ce qui pourrait

les mettre en état d’accueillir Christ

d’une manière heureuse.

L’homme naturel,

si religieux et chrétien soit-il,

ne possède rien qui le lie vraiment à Christ

et qui lui fasse attendre

sa venue.

 

 


2010-03-30T08:05:00+02:00

Prov 15 ;21

Publié par sulamite -



Celui qui a

la tête vide se complaît

dans sa bêtise, mais l'homme

raisonnable va droit

son chemin.

 

 


2010-03-30T07:46:00+02:00

10 vierges (1 )

Publié par sulamite -




 

3.3   Le christianisme,

c’est sortir, c’est du mouvement

[première période]



Si le Seigneur

utilise le symbole de vierges,

c’est parce qu’Il veut tout de suite

nous faire connaître une pensée de base du christianisme :

la séparation — la séparation du monde,

de tout ce qui ne Lui est pas conforme

. La racine du mot grec pour ‘vierges’

signifie ‘séparer’.

Les vrais chrétiens sont

séparés pour leur Seigneur,

séparés pour Dieu.

Le Seigneur Jésus

« s’est donné lui-même pour nos péchés

,en sorte qu’il nous retira du présent

siècle mauvais, selon la volonté de

notre Dieu et Père »

Gal 1:4



Le service

de l’apôtre Paul visait à

« présenter les Corinthiens au Christ comme

une vierge chaste »

2 Co 11:2



. Sommes-nous toujours conscients

de cette position ?

Les vierges prirent leurs lampes

. La lampe est une excellente image

du témoignage du chrétien.

Les chrétiens

sont appelés à être un témoignage

pour Christ dans ce monde.

Ils ont le privilège de luire

« comme des

luminaires dans le monde »

« au milieu d’une génération

tortue et perverse »

Phil 2:15



. En montrant

,dans leur vie et par leurs paroles,

qui est Christ, ils répandent une lumière spirituelle

et morale dans un monde de ténèbres

. N’est-ce pas un service élevé ?

Ne voulons-nous pas nous rappeler une nouvelle fois

ce service en entendant dire des vierges

qu’elles prirent leurs lampes ?

Équipées ainsi,

« elles sortirent à la rencontre de l’époux ».

Ceci est remarquable;

car nous y découvrons un caractère supplémentaire,

un troisième caractère du vrai christianisme :

La pensée de Dieu est que les chrétiens

ne restent pas là où ils étaient

au moment de leur

conversion 

mais plutôt ils sortent,

ils quittent au sens religieux leurs

relations antérieures.



Le Juif cesse d’être un Juif,

le païen d’être un païen

« où il n’y a pas Grec et Juif … ;

mais où Christ est tout et en tous »

Col 3:11



Mais ils quittent

aussi leur position antérieure dans un autre sens 

Ce qui avait pour eux de la valeur dans ce monde,

ils l’abandonnent pour l’amour du Seigneur,

pour aller à Sa rencontre —

pour avoir « une rencontre avec Lui »

Je ne parle pas ici de relations naturelles,

créées par Dieu, telles qu’elles existent

entre homme et femme,

ou parents et enfants.

En suivant le Seigneur,

il nous faut certes parfois les mettre au second plan

Mais je pense beaucoup plus au système du monde

qui tient l’homme captif

Celui qui est devenu croyant abandonne

volontiers ces liens anciens

qui n’ont plus d’importance pour lui

. Quand on va réellement

à la rencontre de « l’époux »,

ce n'est pas difficile.

 



 

On peut voir un bel exemple

de cette ‘sortie’ chez les croyants de Thessalonique.

Ils s’étaient

tournés des idoles vers Dieu,

pour servir le Dieu vivant et vrai, et pour

attendre des cieux son Fils

1 The 1:9,10



Les chrétiens hébreux

durent aussi faire l’expérience qu’il était impossible

de rester dans le ‘camp’, le système religieux juif

, et de jouir en même temps

des bénédictions chrétiennes.



« Ainsi donc,

sortons vers lui hors du camp,

portant son opprobre ; car nous n’avons pas ici

de cité permanente, mais nous recherchons

celle qui est à venir »

Héb 13:13, 14



Bien-aimés,

sommes-nous également « en mouvement »,

abandonnant ce qui est ancien et allant

vers Celui qui vient ?

Une nouvelle différence

apparaît ici par rapport à

la position des Juifs croyants

des jours à venir :

Tandis que les chrétiens

sont appelés à « sortir » à la rencontre de l’époux,

le résidu juif n’a pas reçu cet appel

. Il reste dans les relations qui l’ont caractérisé jusque là

, et y attend la venue du messie

comme salut :

les versets 40 et 41 de Mt24

en parlent :

l’un (ou l’une) sera pris(e) (par le jugement)

et l’autre laissé(e) (pour le royaume).



En ce qui concerne l’époux,

il n’est pas difficile

d’y reconnaître une image du Seigneur Jésus.

Déjà au chapitre 22

le Seigneur Jésus avait comparé

le royaume des cieux à un roi qui fit des noces pour son fils

. Si Dieu veut faire des noces pour Son fils

on sait clairement qui est l’époux :

c’est le Seigneur Jésus Christ,

le Fils du Dieu vivant.

Ce qui est également frappant,

c’est que dans les deux paraboles

l’épouse n’apparaît pas.

Si j’en parle quand même maintenant un peu,

c’est parce qu’il nous arrive d’avoir

des idées fausses à son sujet en rapport

avec notre parabole.

 

  S’agissant de l’épouse

, il ne nous faut pas penser ici à l’assemblée de Dieu.

Certes l’assemblée est l’épouse céleste

de Christ, la femme de l’Agneau

Apo 19:7 ; 21:2 ; 22:7

mais cette vérité n’est pas

encore révélée ici.

En méditant notre parabole,

nous ne devrions pas non plus laisser

de place à l’idée qu’au cours du déroulement

de la parabole, les vierges deviendraient elles-mêmes

à l’improviste l’épouse. C’est ce qui est le plus souvent exposé

la plupart du temps sans même qu’on

s’en rende compte ; mais ce

n’est pas juste.

 

3.4   Principes mélangés dans la chrétienté



« Et cinq

d’entre elles étaient

prudentes, et cinq folles.

Celles qui étaient

folles, en prenant leurs lampes,

ne prirent pas d’huile avec elles ;

mais les prudentes prirent

de l’huile dans leurs vaisseaux

[ou : réservoirs, récipients]

avec leurs lampes »

Mat 25:2-4

 

Il est intéressant de voir

comment le Seigneur Jésus présente les choses :

Parmi les dix vierges,

il y en avait cinq prudentes et cinq folles.

Le nombre cinq parle de la responsabilité humaine

. Son double, le nombre dix,

renforce encore cette pensée que nous trouvons

d’ailleurs déjà dans les

dix commandements’.

Par l’usage de ces nombres,

le Seigneur Jésus veut déjà indiquer

que le domaine chrétien a été confié

à la responsabilité

de l’homme.

C’est là la raison

pour laquelle Il utilise deux fois

le nombre cinq et non pas à cause de ce

que les deux groupes seraient

de même taille.



Mais quand

quelque chose est placé par Dieu sous la

responsabilité de l’homme,

c'est à l'homme d'en faire bon usage

(ou pas )

C’est ce que nous voyons ici :

Parmi celles qui représentent symboliquement la chrétienté,

il n’y en a que cinq de prudentes, les cinq

autres étant folles.

Quelle qu’en soit la signification

dans le détail — et nous allons nous en occuper tout de suite, —

nous en retenons une chose :

des principes mélangés règnent dans le domaine

du témoignage chrétien sur la terre,

et dans ce domaine on trouve côte à côte

des gens prudents et des fous.

On a le même tableau

dans la première et la troisième parabole.

À côté de l’esclave fidèle

et prudent, on trouve l’esclave méchant ;

et à côté des esclaves bons

et fidèles qui géraient fidèlement les biens de leur maître,

il y avait aussi l’esclave méchant

et paresseux qui cachait son talent dans la terre.

Le bien et le mal à côté l’un de l’autre,

c’est la caractéristique du royaume des cieux aujourd’hui,

c’est-à-dire la chrétienté.

Le Seigneur

avait déjà annoncé à l’avance

que cela se passerait ainsi en Matthieu 13.

Lui, le bon semeur sèmerait

la bonne semence, mais son adversaire sèmerait

aussitôt l’ivraie au milieu du froment.

Il serait bon et extrêmement utile

pour le discernement de ce qui se passe de nos jours

  dans la chrétienté, si nous gardions fermement

ce fait dans nos cœurs,

et si en plus, nous tenions toujours compte

de ce que le royaume des cieux n’est pas la même chose

que l’assemblée de Dieu

Dans l’assemblée,

la discipline doit être exercée

« ôtez le

méchant du milieu

de vous-mêmes »,

1 Cor.5:13



,tandis qu’au contraire,

dans le royaume des cieux le principe suivant prévaut :

« Laissez-les

croître tous deux ensemble

jusqu’à la moisson »

Mat 13:30

 

 


2010-03-29T08:45:00+02:00

Prov 15 ;20

Publié par sulamite -



Un fils

sage  fait la joie

de ses

parents.

Le sot

ne respecte

pas les

siens.

 


2010-03-29T07:47:00+02:00

10 vierges (intro )

Publié par sulamite -





Les dix vierges —

Matthieu 25:1-13



 

La parabole des ‘dix vierges’,

au début du chapitre 25,

fait directement suite à celle de ‘l’esclave fidèle

et du méchant esclave’ à la fin

du chapitre 24.

Il s’agit d’une des paraboles

les plus connues, ce qui ne veut pas dire qu’elle soit

toujours bien comprise.

Cette parabole du Seigneur est

également riche en leçons de la plus grande importance,

particulièrement pour les jours

où nous vivons



 

3.1   Une façon de regarder

en arrière



Comme les paroles préliminaires l’indiquent,

nous sommes de nouveau en présence d’une parabole

du « royaume des cieux »:

 

« Alors le royaume des cieux

sera fait semblable à dix vierges qui,

ayant pris leurs lampes, sortirent à la

rencontre de l’époux 

Matthieu 25:1

 

Le Seigneur compare

donc l’ère chrétienne (le royaume des cieux)

à dix vierges qui prirent leurs lampes pour aller à la

rencontre du Seigneur

. Il se sert d’une coutume habituelle d’Orient :

le jour d’un mariage, des vierges allaient à la rencontre

de l’époux pour l’accompagner jusqu’à la maison

de l’épouse avec des flambeaux.

Par le mot introductif

alors’,

le Seigneur fait la liaison

avec la parabole précédente

. ‘Alors’

ne se réfère pas du tout,

comme beaucoup le pensent,

à la grande tribulation et à sa fin,

mais à la période chrétienne dont le Seigneur

avait déjà parlé dans la première parabole

. L’esclave fidèle et prudent

aurait le regard et le cœur tournés

vers le retour de son Seigneur, et travaillerait pour Lui

dans un domaine intérieur pour donner

« à ses domestiques la nourriture au temps convenable ».

Par contre, le méchant esclave dirait en son cœur :

« Mon maître tarde à venir » et commencerait

à s’élever au-dessus de ceux qui étaient

esclaves avec lui et à les battre.

Finalement, il s’associerait même avec les ivrognes.

C’est exactement la déchéance

qui s’est produite dans

la chrétienté.

Par la forme d’expression particulière

« sera fait semblable »

(ou moins littéralement : ‘deviendra semblable’),

le Seigneur indique qu’Il a spécialement

en vue une période de temps

particulière et tardive dans cette époque chrétienne

de la première parabole

. Le royaume des cieux aurait

alors précisément revêtu certains caractères moraux.

Cette période se situe bien sûr

à la fin de l’époque.

C’est pourquoi la manière de voir

dans cette parabole

est en partie

tournée vers le passé.

(pour nous aujourd'hui ) 


Il en va ici autrement que,par exemple,

dans les paraboles du royaumedes cieux du ch. 13

,où le développement du royaume

est montré en partantd’un certain point

de départ et en allant

vers l’avenir 

  ici c’est la situation

de l’état final qui est décrite,

mais un coup d’œil est quand même donné

en arrière vers le point

d’où tout est parti.

 


3.2   Sur l’interprétation

des paraboles



Avant d’entrer dans les

symboles particuliers dont le Seigneur

se sert, rappelons encore

une fois les règles

en principe,

nous ne pouvons pas « spiritualiser »

tous les détails d’une parabole.

Nous ne pouvons pas,

et même nous n’avons pas le droit de vouloir

absolument attribuer une interprétation spirituelleà chaque

circonstance mentionnée dans la parabole.

Chaque parabole

a une ligne de pensée fondamentale,

et c’est elle qu’il faut saisir.

Dans notre parabole,

cette ligne de pensée est qu’il fautêtre prêt

pour l’arrivée de l’époux.

C’est ce dont il s’agit ici,

et c’est en relation avec cette ligne de pensée fondamentale

que les détails de la parabole reçoiventleur sens figuré.

En principe on ne poursuit aucune

ligne de pensée secondaire

dansune parabole, on n’entre pas dans les vérités

qui sont connexes à la vérité ou à la leçon présentée

dans la parabole en question.

Ainsi par exemple,

il n’est pas parlé de l’épouse dans notre parabole ;

au chapitre 22

nous avons une parabole

qui traite de l’état des invités ;

dans notre parabole, il s’agit de la venue de l’époux ;

et ce n’est qu’en Apocalypse 19 et 21

que nous voyons l’épouse

céleste.


Le Seigneur Jésus

est de toute évidence le grand et divin Docteur

[qui enseigne], et quand Il prononce une parabole et y utilise

certains symboles, Il sait exactement pourquoi

Il dit ainsi et non pas autrement.

Il y a toujours une intention dans la façon

dont Il choisit Ses mots

. Ses paroles sont toujours parfaites

et pleines de sagesse divine :

c’est à maintenir de manière absolue.

Néanmoins ce qui a été dit subsiste : dans chaque parabole,

le Seigneur veut donner une leçon fondamentale.

Saisir cette pensée principale doit être

notre préoccupation principale,

avant de nous demander ce que le Seigneur

a encore à nous dire par

tel ou tel détail.

Ajoutons encore

qu’il nous faut être reconnaissants

de ce que le Seigneur s’est abaissé à nous faire

connaître Ses pensées divines au moyen de circonstances

et d’événements de la vie normale.

Nous assimilons souvent

beaucoup plus facilement les images

que les paroles abstraites.


°°°

 


 




2010-03-28T08:38:00+02:00

Prov 15 ;19

Publié par sulamite -



Le sentier

du paresseux est

couvert de ronces.

La route des hommes

droits est bien

dégagée.




Girl Gift Template by Ipietoon Blogger Template | Gift Idea - Hébergé par Overblog