Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Archives

2009-06-30T07:18:00+02:00

Etes-vous une personne miséricordieuse ?

Publié par sulamite -


 

« Ta tendresse est immense,

ô Eternel »

Ps 119 :156

« L'Eternel est plein de grâce

et de compassion,

lent à la colère et riche en amour.

L'Eternel est bon

envers tous les hommes

et plein de sa tendresse miséricordieuse

pour toutes les créatures. »

Ps 145 :8-9


Je voudrais vous poser

une question que je me suis posée

moi-même récemment :

« Suis-je une personne miséricordieuse ? »

La majorité d’entre nous répondront :

« je pense que je suis miséricordieuse.

J’ai de la sympathie pour ceux qui souffrent,

je ressens la douleur des frères

et sœurs en Christ blessés.

Et lorsqu’on me blesse,

je pardonne sans garder rancune. »

Je crois que chaque véritable chrétien

a une bonne mesure de miséricorde

pour les perdus

et les accidentés

de la vie.

Mais il y a une triste vérité,

la Parole de Dieu expose

en plusieurs d’entre nous

des racines de préjugés

et de conceptions très limitées

de la miséricorde.

La majorité des religions,

qui déclarent craindre Dieu,

ont un credo ou une doctrine

qui dit :

« Les miséricordes de Dieu

sont tendres, aimables,

et elles s’étendent à toute l’humanité. »

En tant que disciples de Jésus,

nous parlons tellement

de ses tendres bontés au monde.

Mais voici la vérité :

il y a un grand nombre de personnes

vis à vis desquelles les chrétiens

limitent la miséricorde.

Je pense aux prostituées qui sont

dans des bordels.

Je pense aux personnes

en Afrique et ailleurs qui par milliers

meurent du Sida.

Je pense aux homosexuels

qui endurent un mal être permanent

au fond d’eux même,

des angoisses, des épreuves difficiles

et qui se plongent dans l’oubli pour

dissimuler leur douleur.


D’après ce que je lis dans l’Ecriture,

je ne peux accepter

que le Seigneur se détourne

du cri d’une prostituée,

d’un homosexuel, d’un drogué

ou d’un alcoolique

qui a complètement

sombré.


Ses miséricordes

sont sans limite, elles n’ont pas de fin.

Donc, en tant que son église-

le Corps de Christ sur terre-,

nous ne pouvons rejeter quiconque

qui crie pour obtenir miséricorde

et une délivrance.

Nous pouvons

ne pas être conscients

de ces préjugés jusqu’à ce qu’ils soient

devant nos yeux,

nous confrontant à cette vérité

issue de nos cœurs.

Alors que vous considérez cela

dans votre propre vie,

je vous repose la question :

« Etes-vous une personne miséricordieuse,

tendre et aimante ? »

J’imagine plusieurs

qui me répondent :

« Oui ».

Pourtant,

demandez à ceux qui vous entourent :

votre famille, vos collègues,

vos amis, vos voisins et

vos amis étrangers-,

écoutez ce qu’ils vous

répondront.

 


D Wilkerson

 


 

2009-06-29T07:43:00+02:00

The River brian doerksen

Publié par sulamite -






Je viens à la rivière 
Déposer les péchés que je ne peux pas porter 
Viens Seigneur 
Lave moi et pardonne moi , 
J'ai besoin de te rencontrer 

Dans ces eaux 
Des flots de grâce guérissante 
Et la délivrance du désespoir
Je viens à cette rivière 
J'ai besoin de te rencontrer 

Précieux Jésus 
Je suis prêt à m'abandonner 
Prends ma main 
Attire moi plus près 
J'ai besoin de te rencontrer 

Viens , joins toi à nous 
Viens trouver une vie incomparable 
Il appelle , Il attend 
Jésus attend de
 te rencontrer 


2009-06-29T06:58:00+02:00

masque

Publié par sulamite -


Michael Jackson

a vécu pour le paraître ;

il n’a jamais été rien d’autre

qu’une entité invisible

à force de vouloir paraître ;

quelle contradiction décevante !

À force de vouloir paraître blanc,

lui, le noir, il est devenu

transparent !

À quoi

lui aura servi d’être

le roi de la pop,

l’inventeur d’un petit pas de danse

(le désormais célèbre Moonwalk

largement inspiré du mime Marceau)

qui a fait sa gloire,

le vendeur de sept cent cinquante

millions de disques,

pour finalement finir sa pauvre petite vie

avec cinq cent millions de dollars

de dettes,

et au moins autant de soucis ?

De la poudre aux yeux, que tout cela,

me direz-vous !

Oui,

mais c’est si pathétique

en même temps.

Je pense à la femme

d’un certain roi d’Israël,

Jéroboam,

à qui un prophète dira un jour :

« Pourquoi veux-tu te donner

pour une autre ? »

1 Rois 14.6

C’est ce que certains

nomment le syndrome de Zorro ;

on porte un masque

pour dissimuler son vrai visage.

Alors oui,

vous pouvez-y aller de bon cœur

sur Michael Jackson,

taper sur le baudet à bras raccourcis ;

le citer comme étant

le contre-exemple parfait

pour notre jeunesse etc., etc.

Et vous aurez raison !

Mais n’y a-t-il

pas dans notre génération

des millions de gens

qui lui ressemblent, finalement ?

Qui n’aiment pas

ce qu’ils sont,

qui voudraient

être quelqu’un d’autre,

et qui, avec leurs moyens,

tâchent de changer ce qui leur déplaît

en eux-mêmes ?

La chirurgie esthétique

n’est qu’un moyen visible bien commode ;

il faut changer,

c’est le cri d’une génération à l’agonie !

La réalité,

c’est que nous vivons

dans le superficiel pour tout ;

que nos relations

sont superficielles, faites d’apparences,

sans fondement ;

que notre vie est faite de frimes

et de mousses, même involontairement.

Nous sommes pris

dans le tourbillon de l’apparence,

de l’image !

Nous aimons une gloire

qui est si passagère !

Il faut séduire

avec nos masques à la mode ;

il faut plaire

et d’abord se plaire,

quitte à se mentir

et à se tromper soi-même !

Symbole de l’histoire de la femme

de Jéroboam –

bien avant Michael Jackson –

l’émergence incroyable de sites

de rencontres tel Meetic par exemple,

où là, il est facile

de paraître un autre.

Et que dire de Facebook,

où c’est au moins

un phénomène équivalent,

mais rapporté (en principe)

au niveau de l’amitié.

Ne plus avoir l’air

de ce qu’on est vraiment ;

faire croire qu’on est mieux

que ce qu’on est

en réalité !

Allez-y,

ne vous privez pas,

tapez sur Michael Jackson

autant que vous voudrez,

il ne vous répondra plus.

Il est mort de sa misère,

et ce serait bien,

pour une fois,

que les chrétiens fassent preuve

de pudeur à l’égard

d’un mort célèbre.

Je n’étais pas fan du tout

de ce qu’il faisait,

loin de là,

mais j’aimerais vous dire

qu’il n’est que l’épiphénomène

d’une génération perdue,

le symbole étrange

d’un monde préférant se mentir

que de se voir soi-même

comme il est vraiment.

Il nous renvoie notre vrai visage,

celui de notre propre misère,

et voilà en quoi ce pauvre homme

était si dérangeant !

Tous, nous préférons

le paraître

à l’être ;

pourtant le paraître

est trompeur ;

ce qui va rester,

c’est l’être,

ce que nous sommes en réalité,

et ça, c’est terrifiant

pour beaucoup, pour ne pas dire tous !

Il faut accepter

de faire tomber les masques ;

en aurons-nous le courage ?

Nous sommes tous désormais

tellement habitués à en porter !

La société de l’image

a renforcé encore davantage

ce rejet de notre vrai visage !

Pourtant,

ce qui me semble encore tellement

incroyable aujourd’hui,

c’est que l’Évangile affirme

que Dieu nous a aimés

et nous aime encore tels que nous sommes,

et non tels que nous cherchons à paraître !

Rien que cela devrait

nous réconcilier avec nous-mêmes ;

mais je crains

qu’il y ait encore tellement de travail

avant que nos masques

tombent enfin !

Le temps du pardon

n’est-il pas venu dans ce domaine ?

Moi, j’aime porter un masque parfois,

et je pense qu’il est bien

que je sache vous demander pardon

de l’avoir fait !

Je ne suis pas meilleur qu’un

« Michael Jackson », ou qu’une

« femme de Jéroboam » ;

c’est difficile à admettre,

c’est humiliant, mais c’est vrai !

Et vous ?

Soyons délivrés du « paraître »

pour revenir à l’essentiel :

l’« être » !

 

S Foucart


°°°

 


2009-06-28T07:53:00+02:00

Ps 89:2 Jn 1:17

Publié par sulamite -



Oui, j’ai dit:

En pérennité, le chérissement

est bâti.

Tu affermis des ciels;

en eux–mêmes

ton adhérence.


La tora a été donnée

par Moshè;

le chérissement et la vérité

sont advenus par Iéshoua‘

le messie.

 

°°°

 



2009-06-28T07:40:00+02:00

Mercy Seat ; VICKI YOHE

Publié par sulamite -








Dans les ténèbres où

tout est caché
je fais face à mon propre péché

Je ne savais pas qu'il y avait un lieu

où je pouvais trouver la guérison

de mon âme blessée.


Il dit que je pouvais venir

dans Sa présence

Sans crainte, dans le lieu saint

où sa grâce est présente

Je cours, je cours à la source

du pardon

Où Jésus m'appelle

Il dit que Sa grâce me couvre

Son sang a coulé

Il te donnera la guérison

Je cours à la source du pardon

vis tu là où il n'y a aucun espoir

perdu dans la malédiction

d'une vie

tout entière

livrée au péché

Regarde toutes tes vaines illusions

Je sais qu'il y a un trône

de miséricorde

pour toi

 

°°°





2009-06-28T07:31:00+02:00

vent

Publié par sulamite -



Lorsque

nous utilisons

l'image du vent ou du souffle

comme image de l'Esprit, 

c'est pour en faire un vent utile,

un vent soigneusement

domestiqué :

le vent qui gonfle

les voiles des bateaux

et fait tourner les ailes des moulins.

Pourtant

les images éoliennes

bibliques sont bien loin de

ce vent sage ;

le vent dont tu entends

la voix est tout aussi facétieux

que celui qui voler les bulles de savon

et  l'Esprit de Pentecôte

est bien du genre à arracher

les volets et à faire voler

les toitures.


Bien sûr,

confiants en l’amour

de Dieu,

nous avons l’assurance

que le vent de la Pentecôte

nous porte et nous soutient

quand nous sommes à bout de force,

qu’il nous donne la vie

quand nous sommes à bout de souffle.

Mais n’oublions pas

qu’il nous déracine également

quand nous sommes trop calfeutrés

dans nos prudences.

Laissons-le faire claquer

les fenêtres sur le ronron de

nos paroles creuses,

faire voler les formules de nos dogmes

trop bien rangés.

Bien plus

que sur un trône de marbre,

c'est dans cette liberté

apparemment fantasque et vagabonde,

que se reconnaît la

véritable majesté

de notre

Dieu.

pasteur réformé


2009-06-27T07:50:00+02:00

inconnus

Publié par sulamite -


Le chapitre 14

de Marc nous présente

des anonymes


une femme

 

va ouvrir à toutes les personnes présentes

une image

pour comprendre

la mort de Jésus :

Casser un vase de parfum

oindre Jésus

 

Les disciples vont suivre

un homme

qui porte une cruche

pour préparer la pâque

Porter de l'eau, 

indiquer un lieu d'accueil,

être simplement

un signe ...


Ces personnes

sont connues de Jésus

ou elles le connaissent

 comment.?

La bible n'en dit rien

Elles ont une placedans

le déroulement

du  ministère

de Jésus

 sans titres,

sans nom

Elles n'ont pas d'autorité

ni de célébrité


Mais ce sont elles qui ouvrent

des chemins

pour les autres

une femme qui oint,

un homme qui montre

le chemin 

en portant de l'eau


Ce sont des anonymes,

une femme, un homme,

qui vont ouvrir la voie.


un jeune homme

va suivre

. Il n'est pas un héros, lui non plus

 Il va lâcher son drap.

Mais il indique

que des inconnus vont

se joindre à Jésus

.


Ce chapitre de Marc

nous montre

 

que lee message de Jésus s'incarne

dans des inconnus qui

lui donnent corps

et vie.

°°

 



2009-06-27T07:33:00+02:00

Grace Will Be My Song By Steve Fee

Publié par sulamite -



Jesus

Jesus Jesus

Tu as payé pour quelqu'un comme moi

Ton sang , c'est ma liberté

Ma honte a disparu

Je chanterai ta grâce



Jesus Jesus Jesus

Tu aimes le faible

Et tu me portes avec Ta force

Ma honte a disparu

Ta grâce est ma

chanson

 




Gloire

Gloire Gloire

A celui qui a sauvé mon âme

Gloire Gloire Gloire

Au Dieu éternel

A celui qui est assis sur le trône

A notre Dieu


°°°

 

 


Girl Gift Template by Ipietoon Blogger Template | Gift Idea - Hébergé par Overblog