Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2016-10-26T08:27:30+02:00

Bible et...

Publié par sulamite -

divin 

divan...^^

J’aurais

bien aimé

rencontrer les

 auteurs de la Bible.

Ils ont cheminé en conscience

et en humanité d’une manière souvent

fulgurante. Prenez Abraham : voilà un homme

qui commence par penser que son Dieu lui

demande de sacrifier son propre fils

Isaac. Puis il découvre que ce

Dieu est celui qui interdit le

sacrifice. Abraham, en se

libérant de croyances

obscures

et 

oppressives,

prend conscience

qu’il y a une profonde

correspondance entre son

désir vivant de père et le désir

divin. Voilà un récit qui parle au

psychanalyste. Dieu n’est pas ce Père

surpuissant et pervers qui exige notre 

souffrance et notre cruauté comme gage

de fidélité… Freud peut dire ce qu’il

veut sur sa non-croyance en Dieu,

il n’en demeure pas  moins

pétri – tout juif mécréant

qu’il affirme être ! –

de la parole

biblique.

Il  

Bible et...

n’est 

donc pas

si étonnant

que Bible et psychanalyse

 se rencontrent.,,

 Il n’est

pas

étonnant

que nous ayons 

spontanément l’image

d’un Dieu tout-puissant.

 Enfant, nos parents nous

sont longtemps apparus comme

tout-puissants. C’était rassurant pour

les petits que nous étions. Cette longue

dépendance infantile, nous pouvons la

projeter sur un Dieu Père. Mais, peu

à peu, notre relation à nos parents

va changer, nous allons mettre

dehors l’image fantasmée,

idéalisée de parents et

éducateurs ; de

même que va

changer 

notre

image de

Dieu. L’histoire

biblique ne fait que

raconter ce lent changement

de regard sur Dieu, qui passe d’une

posture de toute-puissance à une posture

de relation et d’amour. On peut faire une

première lecture de la Bible via le

prisme de la toute-puissance et

rester dans une relation

infantile vis-à-vis d’un

 Dieu gendarme,

d’une sorte

de

gigantesque

 surmoi, cet oeil

qu’évoque Victor Hugo.

Dieu surveille tout, contrôle

tout. Mais on peut aller

 progressivement vers une

autre pensée sur ce Dieu, qui

devient alors un éveilleur, un accoucheur ;

et non plus un « castrateur ». Je ne suis

plus la chose d’un Dieu dont il fait ce

 qu’il veut, je suis un sujet, parlant

à la première personne,

qui lui répond

librement…

M balmary

 

 

commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon Blogger Template | Gift Idea - Hébergé par Overblog